L'amie Françoise Sourd,
qu'on aura souvent croisée en plein Délice Dada,
a eu envie de créer


"après trois année "d'aventures théâtrales"
au Centre hospitalier Sainte Marie de Privas (en Ardèche),
un spectacle pour jouer au coeur des unités psychiatriques
et rendre hommage à ceux qui, dans ces ateliers artistiques,
m'ont si profondément parlé d'humanité."

Ainsi est née "Ma Muse".
Et comme les spectateurs lui demandaient fréquemment le texte de la pièce,
Françoise m'a proposé d'en faire un livret qu'elle pourrait ainsi présenter
après la pièce.

J'en ai donc réalisé la mise en page intérieure, pour le faire imprimer en
numérique, puis j'ai composé et imprimé la couverture, ainsi que la jaquette
sur un chouette papier cristal déniché chez nos ami(e)s de la librairie
"La Balançoire" de Crest, une maison de qualité, s'il en est.

Le tout a été cousu de fil rouge par de petites mains amicales, et il en existe
300 exemplaires.

La preuve en images :

couv

Gravure lino est compo au plomb, en haut un bel "Olive gras". Je ne sais malheureusement
plus si c'est celui trouvé à l'imprimerie de Nyons, ou si c'est un des cadeaux de Didier Hamey...
En bas, du Ramses maigre. J'aime beaucoup le Ramses, une Egyptienne aux empatements fins.

muse-jaune

Comme "Ma Muse" est un personnage invisible, un double théâtral,
les transparences étaient tentantes...

bleu-et-jaune

cousu-rouge

Du Baskerville regular et du fil rouge en intérieur.

dos

Olive gras, encore.

tranche